Widdershins, Tome 1 : Le Pacte de la voleuse

Ecrit par Moka, le 16 Mai 2014.

Widdershins t1

Détails sur le livre:

  • Broché: 412 pages
  • Editeur : LUMEN (3 avril 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2371020036
  • ISBN-13: 978-2371020030
  • Prix: 15€
  • Ma note: 15/20

Résumé de l'éditeur:

Dans une autre vie, elle s’appelait Adrienne Satti, mais à présent, elle n’est plus que Widdershins. Gamine des rues, devenue noble, puis voleuse – la vie ne l’a pas épargnée. Orpheline très jeune, elle a connu la pauvreté et le luxe les plus extrêmes. Revenue aux ruelles sombres d’où elle était sortie, elle est désormais considérée comme l’une des voleuses les plus intrépides... Mais ses talents suffiront-ils à la sauver de la ténébreuse conspiration qui ronge inexorablement les entrailles de la cité de Davillon ? Découvrez Widdershins, l’aristocrate devenue voleuse, qui connaît mille façons de couper une bourse et autant de charmer ducs et barons dans les salons de la noblesse !

Tout d'abord, un grand merci à babelio et son opération masse critique ainsi qu'à l’édition Lumen pour m'avoir permise de lire ce live ! Je dois dire que la couverture est juste magnifique et m'a tout de suite attiré. Le résumé nous promet une voleuse, du complot, de l'aventure saupoudrée de fantastique... alléchant, non ?

 

Avant de parler de l'histoire, je vais commencer par la structure du livre qui est particulière. L'histoire est rythmée par des séquences se déroulant à divers époques de la vie de l’héroïne (6 ans plus tôt, 4 ans plus tôt, 2 ans plus tôt...). Ça permet de nous montrer le passé de notre voleuse nommée Widdershins. Seulement le début est laborieux : le temps que l'on arrive à se familiarise avec le personnage et que l'on arrive à bien distinguer une époque d'une autre est un peu long. Le début du roman dégage une impression de fouillis, l'histoire part un peu dans tous les sens (entre les différentes époques et points de vue) sans grand but défini.

Pour en revenir à l'histoire, elle commence de manière sanglante. On assiste à la découverte d'un massacre et de la fuite d'une jeune fille témoin, Adrienne Satti. Le temps présent du livre (soit deux ans après le massacre) nous montre Widdershins (Adrienne) devenue voleuse qui vit... sa vie. Cependant, on sent une intrigue plus intéressante au fond que l'histoire de la première grosse centaine de pages, plus quotidienne.

Je ne peux que vous conseiller de vous accrocher et d'accorder le bénéfice du doute au livre puisque dépassé ce début assez mou, l'histoire devient entraînante et cohérente. Chaque fragment de la vie de Widdershins prend sa place dans un schéma globale et nous dévoile lentement le personnage sous tous ses aspects.

Widdershins est intrépide et s'embarque dans une histoire qui la dépasse et avec pas mal d'ennemis. On a clairement envie de savoir qui veut sa peau, comment va-t-elle s'en sortir,  qui est le vrai commanditaire du complot... J'ai été emporté dans l'action et je n’ai pas pu lâcher le bouquin avant d'avoir le fin mot de l'histoire ! Une révélation à la fin m'a bien plut, je m'y attendais pas.

 

Une part importante de l'univers du livre tourne autour des Dieux. Chaque ville, familles, guildes... vénèrent une divinité protectrice d'un pacte sacré comprenant 147 de dieux. Les dieux n'ont pas de super pouvoirs ultimes, ils se contentent d'influencer légèrement des événements. Widdershins à la particularité d'être accompagné d'un dieu hors du pacte Olgun. J'ai trouvé qu'on était vraiment dans le flou concernant leur situation. Les explications sont longues à venir. Heureusement, Olgun est faible, et aide comme il peut la voleuse sans que ce soit trop abusé. C'est un bon équilibre.

 

Personnages : J'ai mis du temps à m'accrocher à Widdershins, elle se dévoile lentement au lecteur et apparaît au début assez froide. Finalement, elle me plaît bien dans le genre survivante mais je n'ai pas été conquise plus que ça. Après, c'est plus par rapport à mes affinités qu'à un défaut du livre. Tout comme l'équilibre avec la puissance d'Olgun, Adrienne n'est pas la voleuse ultime. Elle reste vraisemblable avec ses forces et faiblesses.

J'aurai aimé en savoir plus sur Olgun (et sur les dieux en générale) qui est vraiment très peu présent. Des passages de son point de vue aurait sûrement été amusant.

L'histoire comporte pas mal de personnages secondaires réussit. C'est une force du livre. La preuve : j'ai pu tous les différencier sans problèmes. On s'attache pas mal à eux, ce qui n'est pas forcément une bonne chose vu le style du livre. C'est un point que j'ai moins aimé, cette tendance de l'auteur à faire mourir ses personnages. Ça rend le récit plus réaliste et profond, certes, mais bon je suis quand même triste pour certains.

 

L'auteur à une plume assez légère, plutôt douce. Le style n'est pas oppressant. On se sent bien dans le livre malgré les passages plus sombre. Je n'ai pas ressentis un univers sombre et glauque comme on peut lire dans la dark fantasy, on plus proche de la réalité, de la misère. Néanmoins, je trouve le rythme du livre trop doux, pas assez vif par rapport à ce qui est décrit. Les combats ne m'ont pas emportée.

 

En bref : un roman d'aventure pas mal du tout même si, il y a quelques défauts. On prend plaisir à lire la vie de widdershins et ses péripéties. On pardonne facilement le début fouillis et lent, pour se plonger dans une intrigue qui se tient. Si tome 2 il y a, je serai au rendez-vous !

 

Ma note : 15/20

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×