Temps de lune, l'intégrale de la saison 1 de Céline Mancellon

Ecrit par Moke, le 17 Mai 2014.

Temps 1

Détails sur le livre:

  • Format : Ebook
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 368 pages
  • Editeur : Éditions Sharon Kena; Édition : 1 (20 août 2013)
  • ASIN: B00EIEHOKI
  • Prix: 4,99€
  • Ma note: 8/20

Résumé de l'éditeur:

Elizabeth Barrem se voit contrainte de suivre son père et passer sa dernière année de Lycée dans un trou perdu.
Comme si ce n'était pas déjà pénible, on tente de la tuer dès son premier jour à coup de... ballon.

Cet objet adulé par des milliers de fans de football sera le responsable d'une rencontre houleuse avec une montagne de muscles au sale caractère et celle d'un bad boy aussi ténébreux qu'entreprenant.
Tous les élèves de cet établissement scolaire sont fous à lier.
Faut vraiment être dérangés mentalement pour n'avoir que le mot  « loup » et « lune » à la bouche !

C'est la seule explication.

Ou pas.

Alors l'histoire commence par une jeune fille, Elizabeth, qui change de lycée après le déménagement de son père. Ce qu'elle ne pensait pas trouver dans ce lycée ce sont des beaux garçons complètement tarés (selon ses dires).

Direct on nous présente les deux mâles qui vont tourner autour de notre héroïne. Le troisième arrive un peu après. Je vous le dit tout de suite, le roman ne sort de l'ambiance sexuelle. Il ressemble d'ailleurs, au début, à un jeu de drague. Il reprend les mêmes ficelles : des beaux garçons qui alterne des scènes sensuelles avec l’héroïne sans impacté réellement l'histoire ou son comportement. On a le rigolo obsédé, le sérieux macho-man et le mystérieux sournois.

N'oublions pas évidement que ces jeunes apollons ne sont pas humains. Ce sont des loups-garous, chose qu'Elizabeth aura bien du mal a comprendre. Elle-même étant une métisse loup et chien (mais elle ne le sait pas). Tous fans de fantasy et autres auront reconnus les signes surtout que les jeunes hommes passent leurs temps à agir comme des loups ou à le clamer sur tous les toits. D'ailleurs, j'ai trouvé ça bizarre qu’ils le fassent si librement au lycée ; tout le monde s'en fout ou quoi ? Je l'ai pris comme un élément absurde et drôle.

 

Leurs natures justifient les « attentions » que reçoit Elizabeth. En effet, dans ce livre, l'univers des lupins est particulièrement sexuel. Leurs instincts sont : sexe, sexe, dominance, sexe. Ok, ce n'est pas la vision que je préfère des loups-garous.

Au moins, le livre ne se prend pas au sérieux jusqu'à ce moment fatidique ! Et oui, patatras, le quotidien d'Elizabeth est bouleversé quand son père inutile comme pas possible et menteur, disparaît. Franchement, c'est à se demander pourquoi Elizabeth le cherche.

Là, le livre change de bord, perd son côté absurde et sans prise de tête pour se plonger dans une histoire qui se veut plus sombre et sérieuse. Là, les attouchements (oui, attouchements) envers Elizabeth, ne passe plus pour de simples caresses. Non, on saute un pas qui n'aurait pas dû être franchit. Il faut comprendre que la louve d'Elizabeth est en mal de sexe mais qu'Elizabeth ne veut rien faire sans amour. Les hommes autours d'elle décide donc à sa place. Elizabeth ne se défend vraiment pas assez mais à l’excuse de sa louve (dans le bouquin, c'est comme si le loup dirigeait à 80 % l'humain). On vire carrément au MALSAIN. Je vous rappelle la définition légal du viol : Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol.

Donc non, je n'apprécie pas de voir une jeune fille se faire « violer » sous ma lecture. La femme en la représentation d’Elizabeth est vraiment traitée comme un objet utile pour servir son objectif que ce soit s'accoupler ou gagner en pouvoir. À partir de là, le livre m'a perdue. J'ai fini ma lecture pour finir le livre.

Le livre se conclut enfin et annonce une saison suivante que je ne lirai pas !

 

Pour moi, on est clairement dans le cas d'un auteur qui a commencé son livre avec légèreté et amusement, et qui a fini par se prendre bien trop en sérieux. Ce changement de type de style ne m'a pas du tout plu.

 

En bref : un roman très sexuel qui au début ne se prend pas au sérieux et divertit puis glisse peu à peu dans une intrigue plus sombre et sérieuse faisant passer son sujet de léger à malsain. La condition féminine est trop maltraitée pour que j’adhère. J'étais dégoûtée par le livre et heureuse d'avoir fini. Pas de suite pour moi !

 

Ma note : 8/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site