Le Retour de Phénix, Tome 1 : L'Origine des Flammes de Marion Obry

Ecrit par Moka, le 24 novembre 2013.

Retour phénix T1

Détails sur l'ebook :

  • Format : Format Kindle
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 334 pages
  • Editeur : Éditions Sharon Kena; Édition : 1 (24 juillet 2012)
  • Langue : Français
  • ASIN: B008L44AQW
  • Prix: 6,99 € en ebook, 21€ en papier.
  • Note: 11/20

Résumé de l'éditeur :

 "Quand l’oiseau impérial renaîtra de ses cendres, que le mal s’invitera en terres pures alors les deux ne feront qu’un et le poussin deviendra un soleil."

Une prophétie datant de plus de trois mille ans, gravée dans la pierre, appelle aujourd’hui à être réalisée. Les Eins et les Phénix s'opposent dans une lutte éternelle dont l'accomplissement de ces mots serait la clef de la victoire.
L'éristale de l'Impératrice tant attendue se réveille et, avec elle, l'annonce de grands changements dont les deux camps subiront les conséquences.

Histoire : Je dois que avec un résumé pareil (et sa couv') j'attendais un roman adulte et donc quelle ne fut pas ma surprise en me retrouvant avec un jeunesse !

Alors nous voici avec Gabrielle en train de faire un voyage scolaire avec son lycée. On repère facilement les futurs méchants. Les personnages d'aujourd'hui et du passé sont introduit tous en même temps, j'avoue avoir un peu saturer à enregistrer qui est qui. L'auteur à travers sa Gabrielle nous fait passer le message qu'elle même trouve son histoire manichéenne : les méchants veulent dominer les mondes et les gentils (l’héroïne et sa clique) défendent l'équilibre qui relit les deux mondes. Gros Mouais.

Il n'y pas de temps mort entre les décisions des personnages et leurs repentir se qui donne des situations très bizarres. C'est comme si vous étiez maléfique et que vous tuiez des gens et que 2 minutes plus tard, vous pleurez leur morts de tout votre être sur leurs tombes. Mouais.

L’histoire est entrecoupée de passage d'une Gabrielle adulte qui parle de ces souvenirs (le présent dans le livre). Pas franchement utile.


J'ai ressentis un gros ralentissement de l’histoire au milieu du livre. Puis, à ma surprise (comme quoi il faut toujours finir un livre!) le dernier quart du livre s’enflamme (ah ah). L'auteur abandonne un peu le côté jeunesse et rentre dans une histoire plus sérieuse et bien plus agréable à suivre. On assiste a des enchaînements d'actions réussis qui nous donne envie de savoir la suite, ce qui va se passer. Bref, du bon. La fin reste ouverte et nous annonce clairement le tome suivant.

 

Personnages : Dès le début, j'ai été agréablement surprise par l’héroïne : elle sait qu'elle est un phénix ! J'ajoute que j'adoore les phénix ! L'auteur nous a épargné (merci!) le traditionnel : « Oh mon dieu, je me transforme en loup, je hurle à la pleine lune, l'argent me blesse, j'aime la viande crus.. Serais-je un loup-garous ? Impossible enfin ! ». Mais bizarrement, elle met du temps a percuter que ses rêves lui montrent sa vie antérieur. Pour moi c'était clair : Tu es un phénix, tu renais de tes cendres donc tu as eu d'autres vie d'où tes rêves centrés sur une personne (l'ancien toi).


Gabrielle est le genre de fille qui fait passer tout avant elle, bon, ce n'est pas le genre que j'aime mais on la comprend. Elle s'interroge beaucoup trop en son fort intérieur, ajouter-lui aussi des réflexions sur la vie style philosophie de comptoirs, de la bonne vielle morale à deux balles (tuer c’est maaaaal) et vous avez une héroïne/histoire assez lourde.

Bon, tous n'est pas a jeter non plus : certains éléments sont bon comme le panel d'émotion qui passe par Gabrielle : sa tristesse, son humanité et ses doutes passent relativement bien. On finit même par avoir envie de la voir se comporter comme une impératrice et de botter le cul de tous ses ennemis de façon trop badass !


Chris, le premier personnage secondaire est intéressant et mystérieux. C'est le beau-gosse du livre. Il fait partis du triangle amoureux avec Gabrielle et Jennifer. Pour une fois que ce n'est deux mâles qui veulent notre héroïne ! Ça c'était bien. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Gabrielle, on sent bien leur amitié.

Les deux jumelles au début, je pouvais pas les voir en peinture mais j'avoue que Lys s'est grandement rattraper au dernier quart du livre : maintenant je vois a-do-rable. Sa jumelle, Jennifer est une insupportable petite « pouf » qui ne comprend ni sa place, ni son environnement.

Les autres personnages secondaires sont trop nombreux (tous ces capitaines, sénateurs, soldats...) et ne servent pas à grand chose sauf Marine, que j'ai aimé même si sa relation avec Gabrielle est trop rapide.

Un petit truc qui m'a fait rire c'est l'introduction du couple Alex/Fabrice qui m'a surprise. On voyant ça je me suis dit « ah, un couple gay, cool ». Mais non Alex est Alexandra.

Les méchants restent peu expliqués sur leurs intentions réelles (j'espère que c'est plus profond que cité plus haut). Maroussia, (impossible de retenir correctement son nom) est une sale peste et j'avoue ne pas avoir compris d'où vient cette haine pour Gabrielle (outre sa nature).


Univers : Le bon point a donné à l'auteur est que l'histoire au début se passe en France (peut-être est-elle française). Enfin ! J'avoue avoir un peu marre d'être toujours perdu dans New York, Miami, L.A.. Bref vous avez compris, s'imaginer un coin en France est plus simple que dans un ville (énorme et étrangère) que vous n'avez jamais vu. Après nous sommes dans le monde des phénix et bizarrement des elfes aussi. L'univers est plaisant, j'ai juste trouvé que Gabrielle n'était pas trop curieuse du monde qu'elle prétend défendre corps et âmes.


Style de l'auteur : il est un peu immature dans le sens où l'auteur répète pas mal de fait comme si le lecteur était trop stupide pour assimiler des trucs. Par exemple : elle nous répète à travers l’héroïne dès le début une bonne 20ene de fois qu'elle n'est pas humaine. Au bout d'un moment, on a compris. Stop. Même chose avec la manie de l’héroïne de s'auto-interroger toutes les 10 pages en permanence sur ses pouvoirs, sa mission, sa nature... Au bout d'un moment j'avais envie de le secouer et de lui dire « si toi tu ne le sais pas, comment MOI je pourrais le savoir ! ». C'est mal dosé.

Globalement, le style est mal maîtrisé, on passe de l'inaction ou d'un dialogue à des actions violentes ou rapide sans transitions. L'auteur jongle avec des passages jeunesses à des passages d'horreur brute où le sang coule à flot. Ça me désarçonne personnellement, je ne savais pas trop sur quel pied danser avec ce livre. Cela s'arrange au fil du livre mais le début est rebutant.


En bref : J'ai trouvé le livre assez brut dans tous les sens du terme. On sent que le livre manque de cohérence, de continuité et tout simplement de fluidité. Ça m'a vraiment gênée et gâchée ma lecture puisque je ne suis rentrer dans l'histoirequ'au dernier quart du livre. Seul ce dernier vient effacé mes dernières lignes. Il m'a donné envie d'ignorer tous les défauts énoncés et de poursuivre l'histoire. Je ne sais pas si je lirais la suite. (plutôt non.)


Note ; 11/20, j'aurais mis 8 si l'histoire n'étais pas remontée au dernier quart.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×