Sorceleur, Tome 1: Le dernier voeux de Andrzej Sapkowski

Ecrit par Moka, le 14 novembre.

Sorceleur t1 1

Détails sur le livre:

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : Milady
  • Date de parution : 21 avril 2011
  • Collection : FANTASY
  • ISBN-10: 2811205063
  • ISBN-13: 978-2811205065
  • Prix: 7,10€
  • Ma note: 15/20

Résumé de l'éditeur:

Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu un guerrier ou un mage. C'est un Sorcereur. Il est unique. Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand coeur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d'un jour, amours d'une nuit. Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier voeu : retrouver son humanité perdue...

Tout d'abord, je vais être clair: j'ai approché cet univers par les jeux vidéo (notamment le 3, oui logique je sais ^^). C'est donc la curiosité qui a découlé de mon expérience de jeu qui m'a donnée envie d'en savoir plus sur son univers plus que riche. Je me suis donc tournée vers la source de cet univers: les livres d’Andrew. Ce tome 1 est un recueil de nouvelle ce qui ne m'a pas vraiment enthousiasmé de prime abord... Après lecture, je reconnais que cet ensemble de nouvelle est très bien agencé. "La voie de la raison" (une des nouvelles) rythme le livre puisqu'elle est entrecoupée d'autres nouvelles ce qui nous permet de garder un fil rouge. Ces autres nouvelles semblent alors compléter "la voie de la raison" comme des flashbacks. Cet assemblage m'a bien plu et m'a semblé fonctionner parfaitement.

L'histoire, dans un moyen-âge alternatif, est celle de Geralt (prononcé Guéralt, merci!), un sorceleur, un mutant, dont le travail consiste à tuer les monstres qui peuplent le monde. Il n'y a pas de grande Histoire de ce tome. On a plutôt quelques épisodes de la vie de Geralt: un contrat sur une strige, son premier contrat, un contrat avec la royauté, une aventure avec Jaskier, sa rencontre avec Yennefer... J'avoue que je ne sais pas si j'aurai autant apprécié ce tome sans avoir connu avant l'univers du Witcher. L'écriture est plutôt bonne, j'ai aimé les dialogues entre les personnages même s'il y a quelques lourdeurs dans les nouvelles.

Personnage: J'ai beaucoup aimé découvrir d'autres facette de Geralt et en savoir plus sur son passé. J'ai trouvé dans ce recueil une sensibilité que je n'avais pas dans les jeux. J'ai aimé le brin de philosophie et de faiblesses terriblement humaines chez Géralt. Je l'ai trouvé touchant et il m'a fait réfléchir. Notre sorceleur cherche sa place, son positionnement par rapport au bien et au mal... C'est de la bonne dark fantasy. C'est pourquoi il faut avoir un certain âge pour réellement apprécier cet œuvre.

Ce recueil étant centré quasiment exclusivement sur Geralt, les personnages secondaires sont vite brossés. Jaskier tout comme Yennefer sont comme dans le jeu: le premier est un troubadour joyeux, coquin et beau parleur, et Yennefer est une sorcière manipulatrice et obnubilée par le pouvoir. Mais l'auteur ne s'arrête pas à cette description sommaire et creuse légèrement plus ces personnages brisant leurs linéarités. J'ai hâte d'en savoir plus sur tout ce beau monde.

Je n'ai pas beaucoup parlé de l'univers alors que quand même, il est particulier. Dark fantasy oblige, c'est un univers sombre où des monstres plus affreux les uns que les autres pullulent ou du moins, pullulaient. Évidemment, très peu sont de gentils nounours et préfèrent largement manger des humains quand ils passent dans le coin ou bien créer eux-mêmes ces rencontres fortuites. Les villageois victimes se cotisent pour poster une annonce au brave qui voudra bien éliminer la menace. Et c'est là que le witcher entre en jeu. On pourrait alors les penser héros du peuple mais la réalité est très loin de ça: ils sont traités comme des pestiférés en raison de leurs mutations. Cependant, le bestiaire de ce tome n'est pas très étendu mais bon, on ne peut pas tout lancer dans le premier tome.

En bref: Une série de dark fantasy qui mélange univers sombre, réflexions et un peu d'action. Une saga qui a sa propre identité et qui avait déjà conquis mon cœur grâce au jeu ce que ce livre n'a fait que confirmer.

Ma note: 15/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×