Mercy Thompson, Tome 7 : la Morsure du Givre

Ecrit par Moka, le 1 mai 2014.

Mercy thompson t7

Détails sur le livre:

  • Relié: 360 pages
  • Editeur : Bragelonne (31 octobre 2013)
  • Collection : Bit-Lit
  • ISBN-10: 2352946719
  • ISBN-13: 978-2352946717
  • Prix: 7,10€
  • Ma note: 14/20

Résumé de l'éditeur:

Pour Mercy Thompson, mariée depuis peu à Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, Thanksgiving aurait dû être une fête paisible en famille. Elle était loin d’imaginer que faire du shopping avec sa bellefille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu’elle ne parvient pas à joindre Adam par téléphone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que tous ceux qu’elle aime courent un grave danger. Aidée par des alliés improbables, Mercy va devoir une fois de plus voler au secours des siens.

J'ai été plus qu'heureuse de découvrir un nouveau tome de Mercy. Quand je lis Mercy, c'est un peu comme se couler dans un bon bain chaud. Je sais que je vais lire un bon livre dans un univers qui me plaît.

 

L'histoire de ce tome ressemble beaucoup à celle du tome 1, du moins au début. Tout allait bien, un Thanksgiving comme les autres... Quand soudain, Mercy qui était parti faire des courses avec Jesse ressent que son mari loup-garou Adam est en souffrance. Personne n'est joignable, ce qui la laisse avec la responsabilité de protéger Jesse ainsi que de retrouver la meute.

C'est donc une course contre le temps qui rythme une bonne partie du livre. J'ai trouvé l'action globalement un peu molle dû à de trop nombreuse redite de l'histoire qui coupe l'élan de Mercy. À chaque personnage croisé, on réexplique la situation actuelle... assez lourd. J'ai eu une impression de lenteur dans sa recherche, un peu comme si elle ne se pressait pas ce qui est l'inverse de ce qu'on attend. Ce qui m'a chagrinée aussi c'est qu'elle ne perde pas les pédales quand Adam disparaît. Son calme m'a surprise. Mais c'était plutôt cool de voir Mercy gérer comme une pro (bon une pro un peu à la ramasse parfois) la situation.

La recherche de la meute n'est pas le centre de l'histoire, c'est plus l'acte 1. Derrière, le scénario se concentre sur les raisons de cette disparition et du coupable. J'ai senti un gros essoufflement passé cet acte 1. C'est dommage de ne pas avoir eu plus de tension. J'ai adoré l'idée d'avoir Adam en narrateur de temps en temps. C'était une bonne idée de les séparer un peu. Ensuite, on a droit dans ce tome a un peu de politique vampirique et de politique humaine. J'ai trouvé le méchant de l'histoire sorti de nul part. C'est dommage. C'est pas à la hauteur de ce qu'on a pu lire jusque là. Je n'ai toujours pas trouvé ses actes logiques.

Même si j'ai trouvé le scénario un peu faible, j'ai quand même appréciée certains retournements de situation assez cool.

 

Personnages : On retrouve les mêmes que d'habitude ! Je les aime beaucoup et je me suis clairement attaché à eux. Mais, j'ai ressentie une impression de déjà-vu dans ce tome qui n'innove pas assez. J'aurai aimé découvrir plus de nouveau pans de personnalité ou de nouveaux personnages.

Asil est un nouveau loup dans l'univers de Mercy mais je ne le comte pas vu que je l'ai découvert dans Alpha & Oméga. D'ailleurs, il m'a fait une impression tout autre. Sans oméga avec lui ou problème le déstabilisant, il est assez terrifiant. C'était assez cool.

Le couple Adam et Mercy est encore mis à l'épreuve. Il m'a manquée des moments plus simples entre eux pour mieux apprécier la profondeur de leur relation. Mercy est toujours égale à elle-même : tête brûlée et consciente de ses forces et faiblesses. C'est aussi ici que je me suis rendu compte d'une différence qui rend Mercy attachante: elle se bât plus pour ceux qu'elle aime et moins pour le bien commun. C'est quelque chose qui rend son personnage plus réel. On me dit "sauve la terre en risquant ta vie", je suis pas sûre de dire oui mais on me dit "sauve ta famille en risquant ta vie", là c'est différent. Je l'avais déjà vu quelque part ce sentiment de "petit monde à défendre et le reste on verra si possible". J'aime assez l'idée, très humaine. Bien plus que les nunuches qui veulent sauver le monde entier par le pouvoir de l'amour.

 

Les personnages en générale apparaissent un peu trop en coup de vent. Vu le nombre de personnage qu'on aime (et crée), j'avoue qu'il est difficile de réunir tout ce beau monde de façon cohérente et longtemps. Mon impression est aussi peut-être due à mon envie de toujours en avoir plus. Petit plus pour Hao, un nouveau vampire plutôt classe et intriguant.

 

Ce tome 7 n’enrichit pas beaucoup l'univers de Mercy. On a pas grand-chose de nouveau à se mettre sous la dent. Conséquence d'Alpha & oméga tome 3, les faes se sont déclarer nation libre et sont en mystérieux pourparlers avec Bran. J'aurai aimé en voir plus les conséquences sur l'univers de Mercy mais on est à la suite de la déclaration fae donc pas encore de grande répercutions. Peut-être pour le prochain tome !

 

En bref : un tome qui manque d'étincelles, il n’est pas mauvais : j'ai adoré retrouver les personnages mais je n'ai pas été emporté comme avec les autres tomes. Il me manquait plus d'éléments inconnus ou surprenants.

 

Ma note : 14/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×