Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates de Anne Bishop

Ecrit par Moka, le 25 novembre 2014.

Meg corbyn t1

Détails sur le livre:

  • Broché: 644 pages
  • Editeur : Milady
  • Date de parution: 23 octobre 2014
  • Collection : Bit-Lit (je ne suis pas d'accord, ce n'est pas un bit-lit!)
  • ISBN-10: 281121304X
  • ISBN-13: 978-2811213046
  • Prix: 8,20€
  • Note: 17/20

Résumé de l'éditeur:

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s'enrichir. Lorsqu'elle s'enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s'aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l'humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens…

Voici un fantasy comme j'en ai rarement vu : captivant, intriguant, surprenant, portant à réflexions, attachant et j'en passe.

 

L'histoire commence assez mystérieusement pour moi qui n’avais pas lu le résumé avant d'entamer ma lecture. Je me demandais vers quel genre l'histoire allez tourner : Bit-lit, romance paranormal, fantasy... ? Finalement, l'orientation fantasy m'a plus qu'enchantée. J'ai eu peur un moment d'une histoire banale : une jeune femme humaine fragile perdu dans la tempête qui vient demander de l'aide à une créature surnaturelle masculine bougonne mais qui a bon fond. Mon âme de romantique voyait déjà une histoire toute tracé... Que nenni !

 

L'auteur n'est pas tombé dans le panneau et nous livre ici une histoire sur la découverte d'une autre race, l'acceptation de la différence, la guérison, la création d'amitié, le miracle d'une rencontre tout en y mêlant des éléments plus sombre. C'est ce qui rend l'univers si riche et passionnant. En effet, la Terre est séparée en territoires : certains humains, le reste appartient aux « autres » (être appartenant au surnaturel). Et ici, ce ne sont pas les humains qui règnent. Non, les autres se sont montrés plus intelligents et ont mis la main sur les ressources de la planète. Les humains sont donc tolérés pour les outils de développement qu'ils sont. En plus, d'être des proies douées d’intelligence (miam, miam).

Une certaine haine venant de la supériorité des autres et je le pense de l'arrogance des humains lie les deux peuples. Pour les autres, les humains sont des singes. Expression choc mais qui veut tout dire. J'ai beaucoup aimé ce point de vue qui ne met pas l'humain au centre de tout. J'ai aussi aimé toute la cohérence de l'univers.

Pour parler plus des autres ; ce sont les créatures qui peuplent les légendes (vampires, loups-garous, métamorphes...). Pas de grands changements par rapport à leur nature. J'aurai aimé plus de construction autour d'elle, plus l'information sur leur façon de penser, leurs coutumes... C'est peut-être moi qui en veux toujours plus.

 

L'intrigue se concentre sur la venue dans l'enclos (une zone des autres) de notre héroïne, Meg Corbyn, et de ses conséquences. Notre belle héroïne chamboule bien des choses et referme plus d'un secret. J'ai été contente que les réponses et l'intrigues se développe vite. L'auteur ne fait pas trop traîner certaines révélations attendues : merci. Cependant, j'ai trouvé que le roman perdait un peu son rythme passé la moitié du roman. On rentre plus dans une routine plaisante mais fatalement moins épicée. La conclusion est aussi un peu fade surtout quand on est habitué aux retournements de situations hallucinant. Elle est correct, standard, et au moins, ne frustre pas la lectrice que je suis qui attends désormais la sortie du tome 2.

 

Les personnages : l'auteur nous présente une multitude de personnages. D'ailleurs son roman est découpé en point de vue. Nous suivons parallèlement Meg et les autres, Asia et ses commanditaires, la police du coin.

Je dois dire que j'aime beaucoup les romans à multiple point de vue qui permettent de voir plus loin que les héros. Mais c'est aussi frustrant. Les passages des policiers m'ont particulièrement ennuyée. Je m'en fichais de ce qu'ils pensaient ou ce qui leur arrivaient. Ce que je voulais lire, moi, c'est les moments dans l'enclos !

Enfin bon, ça reste personnel.

Donc, Meg est une humaine spéciale si je puis dire. Elle est l'incarnation parfaite de l'humanité comme on aimerait la voir : douce, attentionné, travailleuse, intelligente, généreuse... Elle a toujours des idées surprenantes. Dans un autre livre, j'aurai crié à la miss parfaite. Mais, ici, Meg n'est pas insupportable, elle est adorable. Sa nature même et son passé rend son caractère acceptable.

Mr bougon, alias Simon, est un râleur notable en plus de gérer une librairie. C'est un « autre ». J'ai beaucoup aimé Simon ; il est colérique mais juste, mignon avec son côté mère poule qui veut tout gérer et au final, tout « gentil » à l’intérieur (dans une certaine limite). La psychologie des autres est plutôt bien faite, on les distingue sans mal des humains.

Il y a beaucoup trop d'autres personnages à aborder. Les personnages secondaires sont bien sympathiques. J'ai un faible pour le vampire Vlad. Disons qu'ils remplissent leurs offices, présent, chacun différent, même si je me suis perdu entre les filles du café. J'ai mentionnée plus haut Asia, pour ne pas vous spoiler, disons que c'est une humaine en quête de frisson qui est venue dans l'enclos.

Il y a encore d'autres personnages dont je dois absolument parler : ce sont les poneys de la poste. Ils sont juste.... trop mignons. Devant eux, j'étais en train de faire des « oooh » comme devant un petit chiot ou tout ce qui est adorable.

Toute cette variété de personnages contribuent à rendre l'univers et le livre profond et vraiment sympa à imaginer/lire.

 

Le style de l'auteur est plutôt bon. Ce que j'ai vraiment aimé dans son style, c’est cette douceur qui ressort vraiment par moment. Voyiez l'image d'un nuage de lait, pareil. C'est aussi le caractère de Meg qui renforce ces passages. Et, à d'autres moments, l'histoire devient plus sombres mais ne m'a jamais fait peur.

 

 

En bref : un fantasy surprenant avec une histoire addictive : j'ai eu du mal à lâcher mon livre. L'univers m'a enchantée même si il n'est pas révolutionnaire. Les personnages sont touchants, les émotions claires. Vraiment un excellent moment passé avec Meg et compagnies. J’achèterai la suite les yeux fermés !

 

Ma note : 17/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site