La communauté du sud, Tome 1: Quand le danger rôde de Charlaine Harris

Ecrit par Moka, le 21 septembre 2014.

True blood 1

Details sur le livre:

  • Poche: 320 pages
  • Editeur : J'ai lu (17 août 2009)
  • Collection : SEMI-POCHE
  • ISBN-10: 2290018058
  • ISBN-13: 978-2290018057
  • Langue: anglaise (existe en français)
  • Prix: 8,90€
  • Ma note: 13/20

Résumé de l'éditeur:

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde. L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du me siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville.

Tout d'abord, j'ai commencé cette série de livre par la série télé, puis je me suis mise aux livres il y a quelques années. Il s'agit donc d'une relecture. Cette fois-ci j'ai choisi de lire ce tome 1 en anglais. Lire un livre dans sa version originale, est assez rare pour le souligner. Voyez déjà que mon avis ne sera pas trop objectif, je suis une fan de l'univers True Blood.

 

L'histoire commence par Sookie, jeune télépathe qui vit à Bon Temps en tant que serveuse au Merlotte. Le monde a subit un grand changement : un sang synthétique a été créé par une entreprise japonaise ce qui a permis aux vampires de sortir au grand jour (ahah). L'histoire démarre lorsqu'un vampire débarque au Merlotte et décide de s'installer dans Bon Temps. Le nouveau voisin et bel apollon, Bill Campton, et notre Sookie vont évidemment commencer une romance, semée d'embuches. En parallèle, un tueur en série sévit dans la petite ville tuant des jeunes femmes isolées et sympathisantes des vampires.

Petit à petit, Sookie va être embarquée dans « l'enquête ». Je mets entre guillemet puisque l'on n'est vraiment pas dans une enquête au sens policier. Sookie vit son quotidien tout en étant à l’écoute grâce à son don.

J'aurai bien du mal à parler du suspense pour la bonne raison que je connais très bien l'histoire du tome 1 (par la série, par ma précédente lecture). Si je me souviens bien, le suspense est plutôt réussit. On ne sait pas qui est le meurtrier avant la fin du livre.

 

Les personnages : Pour ce premier tome, on se concentre sur Sookie et sur son entourage proche. Sookie est une héroïne proche du lecteur : assez banale dans son comportement. Pas trop maline mais pas idiote, pas trop forte ni faible, souriante, gentille et naïve. Les émotions de Sookie passe bien, on ressent bien sa peur et sa douleur.

Bill le vampire est plus mystérieux que Sookie vu que l'on ne connaît pas son point de vue. On sait de lui qu'il est plutôt vieux jeu, réellement entiché de Sookie et prêt à tous pour elle. Il est assez mignon mais j'aurai aimé en savoir plus sur lui.

C'est un « problème » classique des romans à la première personne et à un seul point de vue...

Les autres personnages sont esquissés rapidement, seul Sam (le patron de Sookie et propriétaire du Merlotte) se démarque des autres personnages secondaires.

 

La romance avec Bill est vraiment pas mal. Elle évolue tout au long du roman. J'ai aimé les pauses que Sookie prend, les hésitations qu'elle ressent vis à vis de la nature de Bill... ça rend la romance plus profonde. Sookie a un énorme coup de cœur pour Bill car, en plus d'être lui, elle ne peut pas lire ses pensées. Mais bon, vu tous ce qui arrive à Sookie, j'avais un peu l'impression parfois qu'elle s'accrochait à Bill par sécurité, par nécessité.

 

Dans ce tome introductif, l'univers se dévoile petit à petit et bascule de plus en plus dans la fantasy. Les vampires, ici, sont soit disant de simple humains malades (donc non mort). Oui, c'est assez surprenant. Comment peut-on croire ça alors que leurs cœurs ne battent pas ? Les gens sont un peu bébêtes.

La nature des créatures est assez réfléchie même si elle ne révolutionne pas le genre. Les vampires sont différents des humains, ce ne sont pas seulement des humains morts qui boivent du sang. Ils ont des besoins différents, une vraie nature autre. C'est la même chose pour les métamorphes ou pour Sookie. C'est une télépathe sans bouton on/off (merci!). Elle ne garde sa santé mentale que parce qu'elle a pu créer, avec l’expérience, son mur mental. Surtout, Sookie est une télépathe qui saisit la pensée instantanée, parfois de simples images ou une émotion selon les personnes. Elle ne fouille pas dans la tête de quelqu'un pour extraire à sa guise ce qu'elle veut. C'est une facilité que l'auteur n'a pas prise ce qui laisse ses personnages plus plausible et réel.

 

Par rapport à la série télé ?

La série True Blood est différente des livres surtout à partir de la saison 2, la saison 1 étant le reflet presque exacte du tome 1. C'est l'image des branches d'arbre, même origine, développement différent. Néanmoins le ton est diffèrent : on a une multitude de point de vue et donc un développement de personnage plus important. Certaines natures surnaturelles apparaissent simplifiées et on comprend moins bien certaines décisions (sans narrateur interne, pas facile de dire certaines choses). Le sexe et autres dérives sont plus présente et au centre de True Blood que dans les livres.

Ce que j'aime dans la série télé, c'est la part belle faite à toute la galerie de personnage (parfois crée, parfois supprimé) qui nous permet de nous éloigner de Sookie, d’avoir une vue d'ensemble de la petite ville de Bon Temps.

 

En bref : un premier tome plutôt réussit, avec un bon rythme, des personnages intriguant, un bon matériel surnaturel de base. C'est le début pour Sookie d'une vie mouvementée et on se plaît à la voir sortir de son quotidien pour le meilleur et pour le pire. Ce tome assez classique dans son développement manque peut-être un peu de folie pour surprendre.

 

Ma note: 13/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×