L'Héritage des Damnés d'Isabelle Rozenn-Mari

Ecrit par Moka, le 17 Septembre 2015.

Heritage

Détails sur l'ebook:

  • Format : ebook
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 288 pages
  • Editeur : Isabelle Rozenn-Mari
  • Date de parution : 14 juillet 2014
  • ASIN: B00DPLHPNG
  • Prix: 0,99€ en promo, sinon 2,99€
  • Ma note: 12/20

Résumé de l'éditeur:

Irlande - Province du Connacht - 1601
Dans une Irlande en proie à des guerres de religion intestines, un comte fait régner la terreur sur la province qu’il dirige. Une rumeur tenace – mais peu controversée – lui attribue de sombres liens avec le diable… Tandis que des jeunes filles disparaissent, la colère enfle parmi les paysans…

Etats-Unis - Massachussetts - 1893
Laurie-Ann – 17 ans – est contrainte de passer ses vacances d'été chez une vieille tante dans un petit village du Massachussetts – Ashmont. A son arrivée, elle découvre que cette dernière habite dans un manoir isolé – en compagnie de son majordome – et que les villageois lui vouent une haine aussi farouche qu’inexplicable.
Laurie-Ann va rapidement se sentir épiée et ne va pas tarder à faire des rêves étranges sur le mari de sa tante, décédé un demi-siècle plus tôt.
Alors qu’elle sent une menace invisible peser sur elle, les questions vont se bousculer :
Qui, dans le manoir, cherche ainsi à la déstabiliser ? Dans quel but ?
Quel passé inavouable sa tante cherche-t-elle à dissimuler ?
Et pour quelle raison les habitants d'Ashmont semblent-ils également la détester ? (...)

Un compte à rebours démarre alors… Saura-t-elle l’arrêter à temps ?

Acheter grâce a une réduction, je me suis dit :  hé, ça va changer un peu mon style ça ! Cela fait du bien de temps en temps de changer de genre. Me voilà donc partie pour du suspense, de la tension mêlé de fantastique et saupoudré d'horreur. Mais je reste mitigée après ma lecture.

L'histoire est celle d’Anne, une jeune et innocente jeune fille de 16, 17 ans qui se retrouve envoyé par ses parents chez sa vieille tante dans un petit village perdu. Tout semble normal mais bien vite, on se rend compte que le village est particulièrement peu accueillant dès que la jeune fille révèle chez qui elle se rend. Sa tante fait ce qu'elle peut pour être détestable et charge sa nièce de tâches ménagères ingrates alors que bon, c'est une invitée. Je ne sais pas comment j'aurai réagi si après être arrivé chez ma tante, elle se servait de moi comme d'un esclave pour nettoyer la maison et l'extérieur. Je veux bien qu'elle participe mais il y a des limites. En plus, ce sont clairement des bourgeois et à l'époque, tu avais des serviteurs pour ça. 

Peu à peu des phénomènes paranormaux semblent se dérouler dans l'étrange manoir et Anne se met à rêver de l'époux décédé de sa tante, l’énigmatique Sean Tyrone. Mais est-ce vraiment un fantôme ?

L'intrigue du livre avance lentement, trop lentement. Je n'ai pas été saisit d'effroi par ma lecture, ni senti l'urgence d'agir pour sauver la situation. Anne est définitivement trop calme par moment ou trop obéissante (même si je comprends bien que cela représente l'époque aussi). J'avais vraiment envie de la secouer pour lui dire de se bouger, d'essayer des trucs. Tu as besoin de t'enfuir ? Matraque les gens qui se mettent en travers de ta route et passe par la porte principale, enfin !

Trop de temps mort viennent entacher le rythme trop mou du roman. Même les scènes d'horreur manquent cruellement de profondeur. Je n'ai pas ressentie de dégoût ou de peur alors que les personnages, eux, étaient horrifiés, paralyser, blanc comme des linges… Je me sentais tellement à côté de la plaque, niveau émotion.

La fin reste assez ouverte ce que j’aime bien.

Pour parler un peu des personnages : Je n'ai pas aimé les villageois. Ils sont très bêtes, ce qui encore représente bien l'époque, à rester sur place. Ils appellent eux-mêmes leur village 'village maudis' mais bon, on attend là que nos jeunes filles se fassent toutes tuées. En plus, seules les jeunes filles vierges sont enlevées donc, pourquoi ne pas mettre en place un rituel dégueulasse pour déflorer ces jeunes filles ou simplement les mariées à la naissance ou dès 12 ans ?

Sean est un peu trop sous-exploité. J'aurai aimé en savoir plus sur lui, connaître plus sa relation avec le personnage principal. J’aurai aimé qu’il soit plus profond et moins en mode « épouvantail » : là, pour faire peur.

En bref : Un roman thriller pas si mal mais avec trop de temps morts et certain passages mous, un comble pour le genre… C'est tout à fait lisible et fait passer le temps mais je reste sur ma faim.

Ma note: 12/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×