Les Chroniques de Neliel, Tome1: l'Empreinte d'Alfreda Enwy

Ecrit par Moka, le 20 Janvier 2014.

Empreinte

Détails du livre:

  • Format: epub (ebook)
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 402 pages
  • Editeur : Les Editions Valentina;
  • Édition : 1 (13 octobre 2013)
  • ISBN: 9782366390575
  • ASIN: B00FV34ITA
  • Prix: 7,99€
  • Note: 10/20

Résumé de l'éditeur:

Privez donc un vampire de son repas et votre cou finira très vite entre ses crocs …

Neliel Leary, c’est moi, et je dois être la fille la plus malchanceuse qui soit. À peine retournée dans mon Irlande natale que les ennuis me courent après. Qui aurait pu croire que les vampires existaient vraiment ? Et bien je peux vous assurer que lorsque l’un d’entre eux désire se venger de l’avoir privé de son repas, vous êtes bien obligé de regarder la vérité en face. Oui, ces créatures existent. D’ailleurs, ce ne sont pas les seules à peupler nos nuits… Même le sexy détective qui a décidé de me protéger de ce fou d’immortel a l’air d’avoir quelque chose à cacher.

Fichu karma !

L’histoire comme très, très, mal. J'ai rarement vu un roman avec lequel j'avais si envie d’arrêter la lecture au bout de 40 pages... Qu'est-ce qui est si mauvais ? J'ai envie de dire tout, ahah. On suis Neliel qui nous raconte que sa vie était parfaite, il y a deux ans en mode « mon papa et ma maman, ils s'aiment et ils se font pleins de petits bisous ! Moi aussi ils m'aiment et je réussi à l'école. » Bref, à vomir. On aurait dit une mauvaise série B américaine. Puis vient un accident de voiture et un bref passage au paradis (d'un cliché) où un être lui dit qu'elle est spécial et ne peut pas encore mourir, comme par hasard... Par contre, ses parents on s'en cogne, ils peuvent bien crever. S'en suis un dialogue d'une stupidité sans fin autour du « tu dois vivre, ma fille, respire et vie! ». Ensuite, elle ressuscite.

Le chagrin, le deuil, la colère, le déni ? Nulle part, ça c'est pour les bons livres.

Neliel, jeune orpheline, part ensuite dans le pays de ses rêves : le Japon. Elle revient et nous crache à la gueule (c'est un roman à la première personne) toute sa nouvelle culture japonaise pour éclairer les noob que nous sommes. J'avais l'impression d'être prise pour une idiote, très désagréable. D'ailleurs, on se demande bien pourquoi elle salut ses parents en japonais, c'est juste pour se la péter ou pour faire comme les jeunes actuels ?

L'auteur nous parle comme si on était amie mais ça ne prend pas. Le roman ne fait pas vrai, profond ou quoi que ce soit d'autres. J'ai l'impression de lire le roman d'une ado de 14 ans.

Après, nous rentrons dans le vif du sujet, Nell (son surnom) stoppe le repas d'un vampire et se met donc dans de sale drap. C'était sans compter un sexy-man policier (Torian) pour aider la jeune fille. Étrangement le livre se rattrape, il remonte dans mon estime. Même si, de temps en temps, on a des clins d’œil dégueulasses aux jeunes (seigneur des anneaux, underworld, les mangas...) la forme s’améliore et on pourrait presque oublier les premiers chapitres. Le livre se veut plus mature et moins niais.

Une ambiance sexuelle est très présente entre Torian et Nell ce qui nous donne un jeu de séduction déjà vu dans de nombreux livres. L'intrigue traîne et se concentre principalement sur le couple Torian/Nell et son développement. On apprend a les connaître petit à petit. D'ailleurs, l'auteur justifie plus ou moins ces premiers chapitres nazes. Il semble qu'elle voulait montrer la naïveté de l'enfance et l'age adulte après. Mouais, assez raté si vous voulez mon avis.

Ensuite, vers le 2eme tiers du livre, grand revirement dans l'histoire. Je ne spoilerai pas. Dans un sens tant mieux, l'histoire commençait à tourner en rond. Mais, je suis un peu déçue, c'est mal mis en place, trop brusque, pas d’émotions. Je ne vous dirai pas comment fini le livre mais le résultat est on ne peux plus prévisible. Excepté sur le méchant. J'avais de doute mais pas de mobile. A ma décharge, on ne peux pas le deviner.

 

Personnage : Neliel apparaît comme une jeune fille simple qui se veut malchanseuse mais franchement, on y croit pas une seule seconde. En quoi est-ce de la malchance quand vous rencontrez l'amour de votre vie ? En plus, chaque personnages du livre n’arrête pas de dire à Neliel qu'elle est extraordinaire, belle, puissante... C'est assommant de lourdeur.

Torian est l'homme parfait dans toute sa grandeur ; beau à tomber, gentil, protecteur, fort, sensible... Bref, ultra cliché et surtout vu mille fois partout. Il lui manque cette étincelle qui ferait de lui un personne mémorable. C'est aussi le cas de tous les personnages du livre, soit dit en passant...

La meilleur amie de Nell est étrange, parfois elle apparaît sympathique parfois assez lourde. L'auteur a voulu lui donner trop de côté parfait comme la meilleur des meilleurs amies possible et inimaginable. Ajoutons évidement qu'elle est rouler comme une déesse.

Les autres personnages secondaire sont basiques. Calen est assez cool.

 

En bref : Ce roman dégouline de bons sentiments, ce n'est pas mon truc. On s'ennuie aussi, le roman est assez plat et l'histoire est convenu. Je ne lirai pas la suite. Suivant !

 

Note : 10/20

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site