Un séduisant corsaire de Miranda Jarrett

Ecrit par Moka, le 24 juin 2014.

Un seduisant corsaire

Détails sur le livre:

  • Poche: 312 pages
  • Editeur : J'ai lu (3 janvier 2008)
  • Collection : J'ai lu Aventures & Passions
  • ISBN-10: 2290000957
  • ISBN-13: 978-2290000953
  • Prix: 5,99€
  • Note: 9/20

Résumé de l'éditeur:

1747. Suite à la rébellion jacobite qui a sévi en Écosse, Cora MacGillivray a trouvé refuge à Londres, chez lady Waldegrave. Un soir de réception, alors que la jeune fille cherche son chaton dans le jardin, elle fait la connaissance du capitaine Alexandre Fairbourne qui arrive de Nouvelle-Angleterre. On chuchote qu'il n'est rien d'autre qu'un corsaire sans foi ni loi. Mais Dieu qu'il est beau avec ses yeux bleus et ses fossettes ! Cora interprète cette rencontre comme un signe du destin. Fugitive et hors-la-loi, elle se sait menacée de mort. Alexandre serait-il envoyé par la Providence pour la sauver ? Pourtant, peut-elle faire confiance à cet homme farouche marié avec la mer, même si ses baisers ont un délicieux goût de liberté ?

L'histoire de ce roman d'amour se concentre sur deux protagonistes : Cora, une écossaise qui a fui le massacre de son clan qui c'était rebellé contre le roi et Alexandre, un corsaire venus accompagner sa sœur souhaitant se marier. Cora se cache depuis deux ans chez une vieille amie de son défunt père afin d'échapper à la traque des traîtres. Et pour que nos héros se rencontrent, La sœur d'Alex va être hébergée par cette même vieille amie.

 

L’histoire d'amour est on ne peut plus classique. Les fils sont très gros. Aucun élément ne vient vous surprendre pendant la lecture. L'auteur nous ressort même plusieurs fois l'intrigue de la demoiselle en détresse ce qui m'a assez agacée. Le point positif que je donnerai à ce livre, ce serait le développement de la romance qui est doux, lent mais assez mignon. L'auteur prend le temps de faire parler ses personnages, de faire passer le temps. Je préfère ça au plus courant « ça fait deux jours qu'on se connait mais bon, épouse-moi ! ».

 

Mais, tout ceci est noircit par les personnages et leurs caractères, surtout celui de Cora. Elle est assez insupportable cette femme ! Elle est l'archétype de la femme fragile mais mignonne, douce mais aussi forte, jolie mais ne le sait pas, niaise mais craquante (pour le gars, hein).... Bref, une Miss Perfection que j'avais envie d'étrangler tellement elle était fausse. Et ce n'est pas tout. Elle est aussi superstitieuse et buté. J'avoue qu'elle était plutôt pathétique lorsqu'elle refusait de croire que Alexandre n'était pas envoyé par son père pour l'aider (son père lui avait promis qu'il enverrait un homme l'aider avant de mourir). Bref, je ne l'aime pas du tout. Le pire, c'est qu'on est censé, en tant que lectrice, plus ou moins s’identifier à elle... Non merci, je ne veux pas être ça !

Alexandre, le partenaire de Cora donc, est plus standard. Le beau gosse viril et protecteur mais gentil quand même. Je n'ai pas grand-chose à dire sur lui parce qu'il n'est pas tellement développé au-delà de ce que je viens dénoncer. J'ai lu une autre critique qui soulignai la stupidité du titre du livre puisqu'en fait, bah, l'intrigue ne se passe pas du tout à bord d'un bateau et n'a même pas de lien avec le statut de corsaire d’Alexandre... C'est pas faux.

Pour finir, je citerai dans les personnages, le chaton Star ou Noiraud selon le propriétaire qui s'invite dans toutes les scènes du livre de façon assez balourde et franchement bête. Il est une sorte de deus ex-machina pour que les protagonistes se rapprochent. Cela aurait pu être mignon si ce n'était pas autant répété.

 

L'univers du livre est assez flou. Je n'ai pas bien compris certains points comme celui de l’héritage de Cora. J'ai lu que le roi était un pote à son père et qu'il souhaitait lui rendre son château donc pourquoi elle ne réapparaît pas pour réclamer son bien? Je sais qu'elle est traquée et tout, mais si le roi veut lui rendre son bien, c'est qu'elle est graciée, non ? De même que je trouve que ce n'est pas bien malin de cacher Cora en plein Londres (grouillant de soldat) alors qu'elle aurait pu aller à la campagne, dans une résidence secondaires de la vieille amie...

Sinon le contexte temporel est plutôt bon, on se sent dans le passé mais rien de transcendant. Le style de l'auteur est passe-partout, normal. J'ai déplorée l’absence de scène un peu cocasse qui aurait égaillé le roman pour le rendre moins plat.

 

En bref : un roman d'amour trop classique et convenu dont les protagonistes ne m'ont pas convaincue, notamment l’héroïne trop parfaite pour que je m'attache. Néanmoins, je pense que le livre peut plaire si on aime ce style de personnages.

 

Ma note : 9/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×