Créatures des ténèbres, Tome 1 : Fruit défendu de Jacquelyn Frank

Ecrit par Moka, le 24 décembre 2014.

Creatures des tenebres t1

Détails sur le livre:

  • Relié: 384 pages
  • Editeur : MILADY
  • Date de l'éditeur : 18 avril 2014
  • Collection : Bit-Lit
  • ISBN-10: 2811211705
  • ISBN-13: 978-2811211707
  • Prix: 8,20€
  • Ma note: 10/20

Résumé sur l'éditeur:

Quand Ram tombe sur Docia, aucun doute n'est permis : le corps de la jeune femme abrite l'esprit de sa reine. Mais, alors qu'il s'efforce de la protéger, le guerrier blond commence à éprouver de profonds et dangereux sentiments pour elle. Comment peut-il convoiter la promise de son roi, qui est non seulement son chef mais également son meilleur ami ? Pourtant, la jeune femme est si vulnérable et si séduisante qu'elle éveille en lui une soif insatiable à laquelle il lui est défendu de céder... au risque de mettre en péril la survie de toute son espèce.

Je pensais que le livre était une série individuelle mais il semblerait que ce soit un spin-off. Le prologue sert de lien avec une des précédentes séries de l'auteur que je n'ai pas lu.

 

L'histoire commence par le meurtre de Docia. S'en suit un passage de Docia dans l'éther ou elle est confronté à un autre esprit qui lui propose de la faire revivre à condition d’héberger son esprit au passage. Pas le temps pour les petites lignes, oui ou non ? Donc notre héroïne accepte pour des raisons assez nobles. Là mon esprit soupçonneux a commencé à échafauder quelques théories... Je veux dire que cet accord ressemble quand même à un pacte avec le Diable. La voilà devenue change-corps.

Quelques jours après avoir ressuscitée, notre héroïne se fait agresser à l'arme blanche. Mais un superbe beau-gosse intervient et sauve Docia. Il l'observe puis l'appel « ma reine ». Ohh, quelle femme n'aimerait pas un traitement pareil ? En plus, une sorte de courant électrique passe entre eux, échauffant leurs sens. Son sauveur, Ram, sait bien que cette attraction est interdite puisque qui dit reine dit roi. En effet, l'esprit que Docia héberge est lié au Roi des changes-corps. Donc, à partir de là, (et du résumé) on se dit légitimement que l'on va avoir à faire à un triangle amoureux, des tensions sur le bien et le mal, l’infidélité... Bref, ce genre de chose. Eh bien oui et non. Sans trop en dévoilé, l'intrigue fait un brusque virage à 180° au milieu du livre.

Mais au-delà de ce revirement qui fait que le résumé est en partie erroné, ce qui nuit au livre c'est son rythme. Tout est terriblement lent. Au final, j'ai l'impression qu'il ne se passe pas grand-chose. Beaucoup de bla-bla dans des scènes trop longues. Je pourrai résumer le livre entier en quelques phrases.

La conclusion est ce qu'on attend de ce type de roman, digne d'un soap d’après-midi sur les grandes chaînes de télévision.

 

Les personnages ne permettent pas de rattraper le livre bien au contraire. Docia m'a pas mal ennuyée. Elle est vraiment impassible et inutile. Je veux dire qu'elle abrite un esprit qu'elle ne connaît pas, découvre le monde de la nuit, réchappe de la mort et est exclusivement entourée de gens qu'elle ne connaissait pas 2 jours avant... Et elle est zeeen. De plus, Docia est l'incarnation de la poupée qui ne sert à rien. Dès qu'il y a action, elle se fait sauver les miches (par un homme, bien sûr) ou reste passivement à regarder. Je ne veux pas qu'elle soit Rambo mais bon, il y a un juste milieu.

Docia est très liée à son frère qui veille sur elle comme une mère poule. On suit alternativement son point de vue et celui de Docia. Je ne l'ai pas trop aimé non plus, même si son histoire m’intéressait plus. Je trouve quand même que Docia aurait pu mieux gérer la situation avec son frère.

Abordons pour finir Ram. Beau blond, grand et tout en muscle prêt à protéger Madame. L'incarnation du chevalier blanc. En dehors de ça, Ram est plutôt creux.

Les personnages secondaires ne sont pas mieux servi : vite brossé et pas intéressant.

 

L'univers est assez flou au départ. Des termes plus ou moins clairs sont expliqués au fur et à mesure. On nous présente les originaux, les duplicatas, les changes-formes... J'ai trouvé ces derniers assez glauques au final. Ils prennent possession de personnes en contrôlant leur corps tout en s'imposant. Leurs « fusion » si chèrement vantées m'a semblé limite. Quel intérêt de continuer à vivre si vous ne contrôler plus votre corps ? Si la fusion change votre personnalité ? En plus, il faut tomber sur un gentil change-corps qui ne vous écrasera pas psychiquement... Oh et, les changes-corps ne supporte pas la lumière du jour. Bonjour le cadeau.

L'origine des changes-corps ne m'a pas trop emballée. Des anciens égyptiens momifiés et maudits ? Des personnages qui sont des grandes figures de l'histoire antique ? Sur le papier, ça passe mais dans cette histoire c'est juste un peu grotesque.

En parallèle, l'histoire joue sur une guerre de clans : les gentils changes-corps et les méchants changes-corps. Même sensation de simplicité.

 

Le style de l'auteur est un peu fouillis. L'action est parfois saccadée, certaines tournures de phrases sont bizarres. Un peu déroutant mais pas trop gênant.

 

En bref : Je n'ai pas trop appréciée cette lecture. Trop simple : l'univers est pauvre et les personnages sont peu profonds. Je me suis assez ennuyée donc cette série s’arrête là pour moi. Pas pour moi même si le livre se lit.

 

Ma note: 10/20

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×