Certaines l'aiment chaud, Tome 1 de Teresa Medeiros

Ecrit par Moka, le 22 Novembre 2014.

Certaines aiment chaud

Détails sur le livre:

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 578 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 349 pages
  • Editeur : Milady Romance; Édition : 1 (29 janvier 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00GZOMPXU
  • Prix: 7,90€
  • Note: 14/20

Résumé de l'éditeur:

Et si cet incorrigible libertin se révélait être son meilleur parti ?

Catriona Kincaid n’a que faire de sa sécurité lorsqu’elle s’aventure dans la sombre prison de Newgate, à Londres.

Bien décidée à se marier pour regagner son domaine en Écosse et rétablir l’honneur de son clan, elle vient trouver Simon Wescott, un noble en disgrâce, libertin patenté, qu’elle avait surpris avec sa cousine il y a fort longtemps... Simon est stupéfait de voir que le garçon manqué croisé des années auparavant est devenu une femme affirmée aux formes voluptueuses. Cette jeune beauté est prête à lui offrir richesse et liberté – une aubaine inespérée pour ce prisonnier –, mais la seule chose que ce débauché exige de cette union est de pouvoir profiter des plaisirs charnels du mariage...

Je dois avouer que la première chose qui m'a attirée chez ce roman c'est son titre sulfureux. Rempli de promesse bien qu'en fait, il n'est pas franchement de lien avec le contenu du livre ou même avec le film auquel il fait référence. Ensuite, c'est sa couverture que je trouve magnifique.

L’histoire commence avec la jeune Catriona âgée de 10 ans, jeune écossaise envoyée chez son oncle par son frère aîné à Londres après le meurtre de ses parents. Je ne sais plus exactement à quelle époque l'histoire se passe mais ça doit être aux alentours du 18ème siècle. Puis, l'histoire reprend avec Catriona Kincaid âgée de 22 ans.

Pour éviter de se retrouver coincée à Londres avec un mari indésirable et ainsi faire une croix sur son rêve le plus cher : retourner sur les terres de son clan et retrouver son frère, elle va aller chercher l'aide de Simon, un bel officier qu'elle a rencontrée étant jeune. Autant que de son aide, elle a besoin de lui passer la bague au doigt. Sauf que Simon est un libertin plus que convaincu, joueur, porté sur la bouteille... J'en passe et des meilleurs.

Les personnages sont assez stéréotypés : le libertin et la jolie innocente ardente. Cependant, même si on part de base connue, vue et revue, j'ai trouvé que les personnages avaient une certaine profondeur qu'on ne retrouve pas dans d’autres romans du genre. C'est surtout valable pour Simon qui arrive a aller plus loin que l'habituel beau gosse libertin creux qui finit par tomber amoureux. J'ai vu une réelle construction du personnage masculin qui égalait pour une fois (!) celui du personnage féminin. Je me suis plus à suivre leur romance de jeu du chat et de la souris mêlée à un « je t'aime, moi non plus ».

En plus la première partie du livre est vraiment par moment drôle. J'ai beaucoup aimé leur repartie même si au fur et à mesure, l'histoire devient moins surprenante. Vers le milieu du roman, l'histoire s'essouffle un peu, tourne en rond pour pas grand-chose et traîne en longueur. L'auteur m'a un peu déçue vu le début du roman. La conclusion est surprenante, je ne m'attendais à une fin qui annonce une suite.

Catriona, pour parler un peu d'elle, est un personnage féminin un peu standard. La rebelle qui essaie de se battre dans un monde masculin... Elle a également un côté fleur bleue assez mignon surtout couplée à son désir. Ce que j'ai beaucoup aimé, comme chez Simon, c'est que Catriona est plus construite que l'on pourrait penser. Elle est elle-même consciente d'être un peu naïve et rêveuse, sait que la vie n'est pas parfaite. Bref, elle sait rebondir et s'adapter. Elle est à la fois buté (comme Simon, ça fait des étincelles) et calculatrice.

Les personnages secondaires sont décevants, que ce soit le reste des Kincaid qui sont en gros une troupe de mendiants sauvages ou du frère de Catriona mentionné tout le temps mais non présent. J'attendais sa venue ou au moins la résolution de sa recherche.

 

La famille de Catriona n'est pas mieux. On est assez dans une ambiance typique du « haïssons l’héroïne à la mode Cendrillon ». Puis évidement, en fait, non. Ils l'aiment bien et s’inquiètent pour elle. Quitte à faire une famille froide et antipathique, autant y aller jusqu’au bout.

L'univers est plutôt bien fait, mais l'auteur n’insiste pas tellement dessus. C'est un cadre lointain. Elle insiste plus sur le côté écossais de Catriona et de sa famille vu que c'est quand l'identité de la jeune femme. L'écriture est fluide, les scènes hot sont bien faite et en nombre suffisant. Simon m'a charmée de suite. Il est ce que chaque femme voudrait *soupir*.

 

En bref : un roman historique plutôt agréable même si j'ai trouvé qu'il perdait son rythme sur la deuxième moitié de l'histoire. Les personnages sont bien travaillés, plus que ce que j'ai vu ailleurs dans le même registre. Un bon moment à passer.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×